Comment choisir un groseillier ?

Le groseillier est un arbuste caduc, divisé en deux catégories nécessitant les mêmes soins : le groseillier à grappe et le groseillier à maquereau (attention aux épines de ce dernier !).

Très rustique, il trouvera sa place dans un espace mi-ombragé, installé dans un sol riche et frais. La taille se fait en mars : coupez au ras du sol les branches les plus âgées, qui sont très crevassées au niveau de l’écorce. Supprimez également les branches mortes et celles qui s’emmêlent à l’intérieur de la ramure.

Rovada

Variété tardive, offrant de bons rendements. Autofertile, elle produit de longues grappes de fruits rouges, faciles à cueillir. Ces groseilles sont très savoureuses, parfumées et légèrement acidulées.

London Market

Variété de groseillier à grappes rouges déjà ancienne, autofertile, très rustique, vigoureuse et productive. La floraison est abondante, assez tardive, début mai, ce qui la protège des gelées tardives. Fructification vers la mi-juillet, en grappes compactes, formées de fruits de gros calibre, dont la pulpe est rouge, juteuse et acidulée

Versaillaise rouge

Groseillier aux courtes grappes de fruits rouge clair, gouteux et acidulés. Autofertile, bien productif.

Versaillaise blanche

Variété vigoureuse, à fertilité régulière. Longues grappes de dix petites baies blanc translucide, plus ou moins ambré. Pulpe juteuse, douce, fruitée et légèrement acidulée. Récolte à partir de la mi-juillet.

Junifer

Variété précoce, vigoureuse et productive. Autofertile, elle produit de longues grappes de fruits rouges brillants, très parfumés. Ils sont parfaits pour réaliser des confitures ou gelées.

Partager cet article

Le jardin sur Instagram

Vous souhaitez recevoir des nouvelles de notre serre enchantée, recevoir des conseils de saison et être prévenus de nos animations ?

Inscrivez-vous à notre newsletter fleurie !

*
*